Formation des utilsateurs d'un système d'information sanitaire
Formation des utilsateurs d'un système d'information sanitaire

Cinq plantes pour soulager les migraines et les maux de tête

Il existe différentes formes de maux de tête. Les céphalées de tension sont ponctuelles et se manifestent surtout au front et à la nuque, tandis que la migraine, moins fréquente, est surtout localisée du côté droit ou gauche de la tête et est souvent précédée de nausées ou de fatigue. La vraie migraine est souvent d'origine familiale et touche surtout les femmes. En crise ou en traitement de fond, cinq plantes phares peuvent accompagner maux de tête et migraines et permettent de réduire les symptômes et les douleurs.

La caféine

Les plantes riches en caféine comme le café, le thé et le maté sont fréquemment conseillées contre les maux de tête, lors des crises. Ainsi, une tasse de café serré, dès les premiers symptômes, permettrait de limiter l'intensité de la migraine. Cela fonctionnerait surtout chez les consommateurs occasionnels de café. En effet, à l'inverse, consommer régulièrement de grandes quantités de café ou d'autres produits contenant de la caféine n'améliore pas le fond migraineux et entraîne une dépendance dont le sevrage occasionne justement des maux de tête.

La menthe poivrée (Mentha piperita)

Sous la forme d'huile essentielle, la menthe poivrée soulage rapidement les céphalées de tension et cet usage est d'ailleurs reconnu par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Agence européenne du médicament. Des études ont en effet démontré qu'une application répétée d'huile essentielle de menthe poivrée sur le front, les tempes, la nuque et les lobes de l'oreille serait aussi efficace que le paracétamol, et cela, en quinze minutes seulement. En pratique, diluer quelques gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée dans un peu d'huile d'amande douce et appliquer tout en évitant le contact avec les yeux. Renouveler toutes les 15 à 30 minutes jusqu'à amélioration. Par prudence, cette huile essentielle est à éviter chez les femmes enceintes et le jeune enfant.

La grande camomille (Tanacetum parthenium)

C'est la plante emblématique de la migraine et des maux de tête et elle était déjà employée pour cette indication dès le XIXe siècle en cataplasme. Depuis, plusieurs essais menés auprès de patients ont permis de constater l'efficacité de la grande camomille sur la migraine et l'OMS reconnaît son utilité pour soulager cette pathologie. Prise en traitement de fond sur plusieurs mois, cette plante permettrait de réduire la fréquence et l'intensité des symptômes (douleurs, nausées, vomissements, sensibilité aux bruits et à la lumière...). En pratique, on peut la prendre en tisanes ou sous la forme d'EPS (en pharmacie) à raison d'une cuillère à café le matin dans un grand verre d'eau avant le petit déjeuner, durant plusieurs mois. Elle est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 18 ans.

L'écorce de saule blanc (Salix alba)

Véritable aspirine naturelle, voici près de 2 000 ans que l'écorce de saule blanc est utilisée à des fins médicinales. C'est un antidouleur notoire traditionnellement employé pour soulager les maux de tête, notamment lorsqu'ils sont accompagnés de fièvre. L'écorce de saule blanc peut s'utiliser sous la forme de décoction (à raison de trois à cinq tasses par jour) avec une à deux cuillères à café d'écorce pour une tasse d'eau froide que l'on porte à ébullition durant cinq minutes avant de filtrer. On peut également la trouver en gélules ou en extraits secs ou liquides en pharmacie. Sans effet concluant après une journée de ce traitement, il est recommandé de consulter un médecin. Ses contre-indications sont les mêmes que celles de l'aspirine (ulcères, allergies aux anti-inflammatoires non stéroïdiens...) et elle est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes, aux moins de 18 ans ainsi qu'aux asthmatiques et aux personnes souffrant d'une maladie des reins.

La fumeterre (Fumaria officinalis)

De nombreux patients pensent que leur migraine provient de la sphère hépatique, c'est-à-dire du foie et de la vésicule biliaire. Si, à ce jour, la corrélation foie-migraine n'a pas été scientifiquement établie, plusieurs médecins conseillent de soutenir cet organe dans une stratégie anti-migraine globale. Dans cette perspective, la fumeterre est une plante phare de la fonction hépatique qui possède aussi des propriétés intéressantes plus spécifiques en cas de maux de tête et de migraines (antidouleur, antihistaminique et relaxante). Cette plante commune que l'on trouve fréquemment le long des chemins peut se consommer en infusion, en gélules ou encore sous la forme de teinture mère.

Source : http://www.lepoint.fr/sante/cinq-plantes-pour-soulager-les-migraines-et-les-maux-de-tete-03-05-2014-1818697_40.php

EBOLA

Informez-vous gratuitement sur la maladie « Ebola » en envoyant le mot EBOLA par SMS à travers  un n°orange au 36011, l'envoi du SMS est gratuit.

Médicaments

ANNONCES

Thème : Elimination des Maladies Parasitaires: rôle de la recherche scientifique et du développement des capacités en Afrique

ANNUAIRES

Dernière mise à jour: Lundi 09 Janvier 2017 à 12H30