Formation des utilsateurs d'un système d'information sanitaire
Formation des utilsateurs d'un système d'information sanitaire

Vague de chaleur : précautions de bon sens

Ne pas rester longtemps au soleil, boire suffisamment d’eau et porter des habits légers en coton

Une vague de chaleur déferle sur notre pays depuis le début du mois d’avril et ce n’est pas fini car les prévisions météorologiques annoncent que le thermomètre continuera d’afficher plus de 40°C toute cette semaine. La canicule fait courir des risques réels aux personnes les plus vulnérables, notamment les enfants et les personnes âgées.

Ces risques vont-ils jusqu’au décès ? Au centre hospitalier universitaire (CHU) du Point G et à l’hôpital Gabriel Touré, on incite à la plus grande prudence car les risques de déshydratation sont importants en cette période.

Le professeur Diénéba Doumbia qui est le chef du service des urgences de l’hôpital du Point G, rappelle à ce propos quelques mesures élémentaires et de bon sens pour se protéger de la forte chaleur. La première consiste à ne pas rester très longtemps au soleil. La deuxième est de boire suffisamment d’eau, surtout de l’eau à température normale. A en croire la praticienne, contrairement à une idée très répandue, l’eau fraîche n’étanche pas la soif donc ne désaltère pas réellement. La troisième mesure est de porter des habits légers, de préférence en coton. « Ces mesures simples peuvent permettre de se protéger des effets indésirables de la canicule », indique Diénéba Doumbia.

A défaut de disposer de statistiques exactes sur le nombre de malades accueillis au service des urgences du Point G pour cause de chaleur, le professeur Diénéba Doumbia confirme qu’ils sont nombreux. Tout comme à la pédiatrie de l’hôpital Gabriel Touré. Le docteur Aba Touré témoigne ainsi qu’ici, sur 50 consultations, 15 à 20 enfants sont examinés pour cause de déshydratation due à la chaleur. Pour remédier à cette situation, le pédiatre invite les mamans à porter plus d’attention à leurs enfants en cette période de chaleur et à leur faire boire de l’eau constamment. L’enfant a, en effet, besoin proportionnellement de beaucoup plus d’eau qu’un adulte à cause de son poids. Il est également recommandé aux mères d’éviter d’exposer les enfants aux rayons solaires, de les couvrir la nuit et de les habiller autrement qu’avec de la cotonnade.

Au service des urgences de Gabriel Touré, la situation est franchement inquiétante. Selon le Dr Boubacar Cissé, de nombreux décès de personnes âgées sont actuellement liés à la forte chaleur. « Les personnes du troisième âge n’ont pas d’autonomie. C’est pourquoi elles peuvent facilement avoir des complications. Notre service a eu à constater des décès de ces personnes à cause de la déshydratation », indique-t-il.

Selon les spécialistes, une personne doit consommer en temps normal 1,5 litre d’eau par jour. Mais l’atmosphère brûlante actuelle nécessite de boire nettement plus, c’est-à-dire 2,5 à 3 litres d’eau par jour, pour éviter la déshydratation. Les médecins s’accordent aussi sur le fait que les personnes souffrant de diabète et d’hypertension artérielle sont à risque pendant cette période à cause de leurs pathologies. Par exemple pour les hypertendus, le sang perd en fluidité pendant la chaleur et la circulation devient difficile. On mesure le risque encouru par ces personnes qui sont invitées à boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation.

La température caniculaire impose aussi à tous de manger des aliments faciles à digérer et pas trop salés.

Source : http://www.malijet.com/la_societe_malienne_aujourdhui/la_sante_au_mali/99277-vague-de-chaleur-precautions-de-bon-sens.html

EBOLA

Informez-vous gratuitement sur la maladie « Ebola » en envoyant le mot EBOLA par SMS à travers  un n°orange au 36011, l'envoi du SMS est gratuit.

Médicaments

ANNONCES

Thème : Elimination des Maladies Parasitaires: rôle de la recherche scientifique et du développement des capacités en Afrique

ANNUAIRES

Dernière mise à jour: Jeudi 09 Février 2017 à 08H00